Les Cahiers Robert Margerit
Index général par thème
Cahiers XXIV
Cahiers XXIII
Cahiers XXII
Cahiers XXI
Cahiers XX
Cahiers XIX
Cahiers XVIII
Cahiers XVII
Cahiers XVI
Cahiers XV
Cahiers XIV
Cahiers XIII
Cahiers XII
Cahiers XI
Cahiers X
Cahiers IX
Cahiers VIII
Cahiers VII
Cahiers VI
Cahiers V
Cahiers IV
Cahiers III
Cahiers II
Cahiers I
L' INDEX GÉNÉRAL PAR THÈME
des Cahiers Robert Margerit nos I à XXIV.

(parution annuelle) - INDEX À TÉLÉCHARGER

Depuis sa création, en 1991, l’« Association des Amis de Robert Margerit » publie régulièrement une revue dédiée à l’écrivain.
Repères de dates : Les Cahiers I et II ont été édités en 1992 et 1993. La reprise des éditions s’est effectuée avec le Cahier III en 1999, il s’en est suivi une publication annuelle, ainsi le dixième numéro est-il daté de 2006 et le vingtième de 2016…

Dans ces Cahiers Robert Margerit, conçus dès l’origine par Georges-Emmanuel Clancier comme un moyen de « faire mieux connaître et comprendre, à la fois l’étendue, l’unité et la complexe diversité des écrits du romancier », une place de choix est évidemment réservée à des études consacrées à l’écrivain tout comme à la publication de tel ou tel de ses textes peu diffusés ou encore inédits.

Mais, délibérément ouverte, tout comme le fut son auteur éponyme, à tout ce qui touche à la littérature en Limousin, la revue accueille également des textes littéraires de plumes limousines actuelles ainsi que des articles relatifs à d’autres auteurs régionaux disparus ou contemporains.

Par ailleurs, complétant l’ensemble précédant, une chronique des livres récemment parus contribue à faire de ces Cahiers une véritable revue littéraire régionale au service d’un patrimoine culturel qui gagne à être mieux connu ou même simplement redécouvert.

Index général par thème - Cahiers XXIII (Dernière parution)



LES SOMMAIRES DES CAHIERS :




Cahier Robert Margerit n°XXIV – Décembre 2020
Sommaire

Études margeritiennes
01 – Pages d’un journal : Articles de Robert Margerit parus dans Le Populaire du Centre
02 – Des lecteurs vigilants
03 – Waterloo : quelques fautes de Robert Margerit Roger Kenette
04 – Les sentiments des animaux
05 – Historien et romancier suivi de :
06 – On n’écrit jamais que de l’Histoire Jean-Guy Soumy
07 – Jean-Guy Soumy, une écriture libre, inspirée encrée dans l’Histoire Chris Dussuchaud
08 – To be or not to be Ernest
         Drame shakespearien ou polar rural ?
André-Guy Couturier
09 – De la Seine à la Néva Jean-Marie Maumy

Auteurs limousins
10 – Georges Fourest, de l’oviparité des géraniums Yannick Beaubatie
11 – Pierrette Fleutiaux
Gémellité et différence à propos des Amants imparfaits
Pascale Fricker-Faure

Portraits
12 – Marie-Thérèse Régerat, alchimiste des émaux d’art, Bernard Sassi
13 – Léonce Bourliaguet
               Sa vie, son oeuvre,par Bruno Vizerie
               L’esprit de ses livres, par Suzy Bourliaguet .
14 – Elles en pincent pour la plume Chris Dussuchaud
               Salomé Berlemont-Gilles (Prix 2020 Régine Deforges)
               Béatrice Castaner
               Agnès Clancier
               Élisa Shua Dusapin

Écriture
15 – Paule Marie Duquesnoy, présentée par André-Guy Couturier
16 – Nouvelles du front, Bernard Sassi

Histoire
17 – Cadavres de miliciens en forêt de Sauviat-sur-Vige
Roger Kenette et Jean-Pierre Morlon

Nos librairies
Chris Dussuchaud
18 – « Page & Plume »
19 – « Oiseaux Livres »

La chronique des livres
20 – Franck Bouysse, Christian Signol, Gérard Monédiaire, Isabelle Verneuil

L’Association
21 – Polars en Région
22 – Nos publications
23 – Bulletin d’adhésion à l’Association






Cahier Robert Margerit n°XXIII – Décembre 2019
Sommaire

01 – Éditorial : Du bon usage des éditeurs, André-Guy Couturier

Études margeritiennes
02 – Margerit à la Sorbonne, François Gilardi
03 – Margerit et les historiens : les chemins de la vérité, Mathilde Harel
04 – Le côté de Lesbos, André-Guy Couturier
05 – Partons avec le chevalier de Faublas, Jean-Marie Maumy
06 – Rêves et réalité généalogiques, André-Guy Couturier

Un grand éditeur limousin
Les Éditions Rougerie
au service de la poésie depuis 75 ans,
Thierry Granet
07 – René Rougerie, éditeur engagé en poésie, Bernard Sassi
08 – L’aventure de la revue Centres, Yvette Chassagne

Auteurs limousins
09 – Franck Bouysse : un taiseux ancré sur son lopin de terre, Chris Dussuchaud
10 – Entretien avec Franck Bouysse, Chris Dussuchaud
11 – Né d’aucune femme, Chris Dussuchaud
12 – Michon chez Barbara, Christophe Pradeau
13 – Alain Galan, Jean-Marie Chevrier,
        se retirer, se cacher en Limousin, à l’ourle des bois,
Pascale Fricker-Faure
14 – À propos de Georges Nigremont, auteur creusoise (1885-1971), Jean Péchenart

Hommages
15 – Pierrette Fleutiaux dans son rapport au réel, Isabelle Verneuil
16 – Pour accompagner Rougerie, Bernard Sassi
17 – Claude Duneton, Événements autour de son oeuvre, Marielle Sassi

Portraits
18 – Monsieur Bob, Roger Kenette
19 – Jean-Marc Ferrer, forgé dans la passion, Chris Dussuchaud
20 – Harlem à Limoges
       un livre patrimonial qui swingue avec Jean-Marie Masse Chris Dussuchaud

La chronique des livres
21 – Auteurs limousins
22 – Polars en Région

L’Association
23 – Nos publications
24 – Bulletin d’adhésion à l’Association






Cahier Robert Margerit n°XXII – Décembre 2018
Sommaire

01 – Éditorial : Un devoir de mémoire pasionnément accompli, André-Guy Couturier

Études margeritiennes
02 – Il a trente ans, le navire rentrait au port
       Ce Margerit que j’ai connu et dont je me souviens,
Roger Kenette
03 – Promenons-nous dans les Bois… Noirs
Bernard Sassi
04 – Jean-Baptiste Louvet de Couvrai écrivain et révolutionnaire,
Jean-Marie Maumy
05 – Margerit et la Terreur, François Gilardi

Écrivains limousins
06 – Paule Lavergne, Suzanne Léger, regards croisés, Claude Peyronnet
07 – Marcel Conche,
        L’infini est au bout du chemin,
Yannick Beaubatie
08 – Pierre Michon : l’homme paradoxe,
Isabelle Verneuil, Yvette Chassagne,
Bernard Sassi, Pascale Fricker-Faurela
09 – Le Père Castor :
         archives inscrites au registre de la mémoire du monde de l’Unesco,
Joëlle Bourlois

Histoire
10 – Au temps de la seconde guerre mondiale à Isle, Bernadette Malinvaud
11 – 11 novembre 1918 * 11 novembre 2018
         Un siècle est passé par-dessus, les gens sont morts…
Daniel Roncière

Écriture
12 – La main coupée, Isabelle Verneuil
13 – Le réveil des Gitans, Jean-Louis Boudrie

Hommages
14 – Georges-Emmanuel Clancier,
       Élisabeth Bollinger, Bernard Sassi, Yvette Chassagne,
       François Gilardi, Marielle Sassi, Yves Pérel, Danièle Corre.
15 – Paul Viallaneix, Marielle Sassi .
16 – Pierre Debauche, Chris Dussuchaud
17 – Arlette Téphany, Chris Dussuchaud
18 – Jean Piat, Chris Dussuchaud
19 – Roland Dorgelès, Jean-Pierre Morlon .
20 – Mathieu Riboulet, Hugues Bachelot

La chronique des livres
21 – Auteurs limousins
22 – Polars en Région

L’Association
23 – Nos publications
24 – Bulletin d’adhésion à l’Association






Cahier Robert Margerit n°XXI – Décembre 2017
Sommaire

01 – Éditorial : Les rebonds de la mémoire, François Gilardi

Études margeritiennes
02 – Quand la vis comica de Margerit
pointe son nez dans le roman,
Jean-Marie Maumy
03 – Naissance d’un écrivain,
Robert Margerit, pendant les années de guerre, Paloma León

Écrivains limousins
04 – Mémoires parlées de Georges-Emmanuel Clancier,
Avant-propos d’Élisabeth Bollinger
05 – Georges-Emmanuel Clancier écrivain des poètes,François Gilardi
06 – Fourest en vers et contre tout, Yannick Beaubatie.
07 – Claude Duneton, bonhomme aux multiples facettes, Bernard Sassi

Artistes en Limousin
08 – Francis Chigot, Robert Margerit :
la rencontre incertaine,
Martine Tandeau de Marsac

Écriture
09 – Méfiance des bêtes, Alain Galan

Hommages
10 – Henri Cueco, Marielle & Bernard Sassi
11 – Joseph Rouffanche, Alain Lacouchie
12 – Andrée Eyrolle, Nicole Velche

La chronique des livres
13 – Chronique des Polars en Région

L’Association
14 – Nos publications
15 – Bulletin d’adhésion à l’Association






Cahier Robert Margerit n°XX – Décembre 2016
Sommaire

01 – Éditorial : Pour une approche vivante de la littérature, François Gilardi

Études margeritiennes
02 – Danton par les femmes, François Gilardi
03 – Madame Danton, Robert Margerit (inédit)
04 – Margerit à la Lettre, Abécédaire autour de l’œuvre de Robert Margerit
05 – Monsieur Bruno & docteur Sigmund,
Une lecture du roman de Robert Margerit, Le Dieu nu, Jean-Marie Maumy
06 – Pan, éros et Thanatos au château, ou : Gracq / Mont-Dragon revisité, André-Guy Couturier.

Rencontre
07 – Pierrette Fleutiaux, simplicité, complexité et mystère, Isabelle Verneuil
08 – Mercier, Camier, la petite Beckett et les autres, Pierrette Fleutiaux
09 – Des mots s’élèvent, ce sont les vôtres, Pierrette Fleutiaux

Hommage
10 – François Faucher,

La chronique des livres
11 – Chronique des Polars en Région

L’Association
12 – Nos publications
13 – Bulletin d’adhésion à l’Association






Cahier Robert Margerit n°XIX – Décembre 2015
Sommaire

01 – Éditorial : L’art de la guerre, François Gilardi

Études margeritiennes
02 – Dans l’atelier de La Révolution,
les leçons de la journée du 20 juin 1792
Jean-Clément Martin
03 – Jean Virolle, peintre, dessinateur, graveur, Bernard Sassi
04 – Une journée de monsieur de Reillac, Henri Hugon / Jean-Marie Maumy

Les écrivains limousins dans la Grande Guerre
05 – Les auteurs limousins jugés par Jean-Norton Cru, François Gilardi
06 – Jean Giraudoux, un style dans l’épreuve, Jean-Marie Maumy.
07 – Jérôme et Jean Tharaud, simples soldats, Thierry Granet
08 – Marc Chadourne, lettres des tranchées, Lilith Pittman-Chadourne
09 – Louis Chadourne, écrits de l’inquiétude, Françoise Ségéral
10 – Raymond d’Étiveaud, patriote révolté, Élisabeth Bollinger & Yvette Chassagne
11 – Georges-Emmanuel Clancier, la Guerre en héritage, Élisabeth Bollinger
12 – La Mort, Jean-Marie Amédée Paroutaud
13 – 1917 : des mutins russes à La Courtine ! Claudine Fourgnaud

Monuments
14 – Le monument aux Morts d’Esse, Philippe Velche
15 – Claude Duneton : Le Monument, un roman vrai, Bernard Sassi

Écriture
16 – … aux bords où vous fûtes laissée, Claire Sénamaud

Hommage
17 – Lucien Souny, disparition d’un éditeur,

La chronique des livres
18 – Chronique des Polars en Région,

L’Association
19 – Nos publications
20 – Bulletin d’adhésion à l’Association





Cahier Robert Margerit n°XVIII – Décembre 2014
Sommaire

01 – Éditorial : Histoire et littérature, François Gilardi

Études margeritiennes
02 – Aux sources de La Révolution, dans les pas de Michelet François Gilardi
03 – Waterloo De guerre las, Michel Augeard
04 – Margerit décrypteur de la fatalité, François Gilardi
05 – Edmond Jacquement et Robert Margerit:
Un peintre, un écrivain, un roman,
Jean-Marie Maumy

Portrait
06 – Henri Hugon, Daniel Dayen

Patrimoine
07 – Charles Silvestre chantre du Limousin, Claudine Cervelle.

Histoire 1939-1945
08 – Classe fantôme de Saint-Laurent-les-Églises
pendant les années noires,
Christiane Comte-Roumilhac

Artistes en Limousin
09 – Carte blanche à Léa Sham’s, Élisabeth Bollinger & Isabelle Verneuil
10 – Michel Beau,
Des mots de l’Amour… à l’amour des Mots,
André-Guy Couturier

Hommage
11 – Moussa Konaté, Isabelle Verneuil

La chronique des livres
12 – Chronique des Polars en Région,

L’Association
13 – Margerit : le roman oublié,
14 – Nos publications,
15 – Bulletin d’adhésion à l’Association,





Cahier Robert Margerit n°XVII – Décembre 2013
Sommaire


01 – Éditorial : Clancier «Le monde presque entier », François Gilardi


Études margeritiennes
02 – Le dernier des Margerit
03 – Derrière le masque, Jean-Pierre Sicre
04 – Mont-Dragon Un roman très à cheval, André-Guy Couturier
05 – Mont-Dragon Scènes équestres tirées du roman, Robert Margerit.

Clancier au fil de l’oeuvre
06 – «Georges-Emmanuel Clancier, Passager du temps» Genèse d’une exposition, Étienne Rouziès
07 – La Couronne de vie (extraits), Georges-Emmanuel Clancier.
08 – La Couronne de vie prémices de l’oeuvre à venir, Élisabeth Bollinger & Yvette Chassagne

Hommage
09 – Un écrivain tisserand, Élisabeth Bollinger & Yvette Chassagne
10 – Annexe Les voyages de Clancier, Élisabeth Bollinger
11 – Danielle Dordet: dans le sillage de Clancier, Thierry Granet
12 – Georges-Emmanuel Clancier et la Résistance des Poètes, Roger Kenette
Portrait
13 – Michel Bruzat, Chris Dussuchaud

Chris Dussuchaud






Cahier Robert Margerit n°XVI – Décembre 2012
Sommaire


01 – Éditorial : Jacques Margerit, passeur de mémoire, François Gilardi


Études margeritiennes
02 – Textes de Robert Margerit et Georges-Emmanuel Clancier
Échos & Résonances Élisabeth Bollinger et Yvette Chassagne
03 – De Montcigoux à Lern ou la fabrique d’un roman nouveau, André-Guy Couturier
04 – Lobel-Riche, histoire d’une amitié, Bernard Sassi


Patrimoine
05 – Jean-Baptiste de La Quintinie, le jardinier du roi Louis XVI, Jean-Marie Maumy
06 – Eugène Freyssinet: une oeuvre à inscrire au patrimoine mondial de l’humanité, Roger Kenette

Histoire 1939-1945
07 – Pont Lasveyras 16 février 1944, Michel Maureau. Lire l'article complet

Écritures
08 – Notre grand-père : Frank Burty Haviland, Moosy Pageard et Claude-Hélène Meffre

Hommage
09 – Raymond Leclerc, de Rochechouart, Thierry Granet
10 – Claude Duneton, Bernard Sassi
11 – Claude Miller, Jean-Guy Soumy
12 – Pierre Ceyrac, Père Ceyrac, Roger Kenette

La chronique des livres





Cahier Robert Margerit n°XV – Décembre 2011
Sommaire


01 – Éditorial de François Gilardi
02 – Margerit et ses pairs

Études margeritiennes
03 – Robert Margerit et les arts de l’image, Pierre Auriol
04 – Robert Margerit, Limoges et la Révolution française, Paul D’Hollander
05 – Mona Ozouf et Robert Margerit, Jacques Margerit

Écritures
06 – Lire Robert Margerit aujourd’hui…
Table ronde avec : Georges-Emmanuel Clancier, Jean-Pierre Sicre et André-Guy Couturier, modérateur : Olivier Thuillas
07 – De Montcigoux à La Terre aux loups, Jeanine Guillout

Écritures
08 – Mémoires de Georges-Emmanuel Clancier (extraits), Georges-Emmanuel Clancier
09 – Mademoiselle, Jacques Villégier

Patrimoine
10 – Emmanuel Roblès et Limoges
Le fonds Emmanuel Roblès à la Bfm de Limoges, Jacqueline Roblès Macek
11 – Chronique des Chroniques d’Alexandre Vialatte, Bernard Sassi
12 – Maryse Bastié, Roger Kenette
13 – Jérôme et Jean Tharaud entre Limousin et Charente, Thierry Granet

Histoire 1939-1945
14 – Bob Maloubier, agent secret de Churchill, Roger Kenette
15 – Civils assassinés par les forces de l’ordre à Treignac et révolte de la population, Roger Kenette

Portrait
16 – Mathieu Belezi, Chris Dussuchaud

La Chronique des Livres





Cahier Robert Margerit n°XIV – Décembre 2010
Sommaire


01 – Éditorial de François Gilardi
02 – Les cent ans de Robert Margerit

Études margeritiennes
03 – Le Limousin de Robert Margerit, André-Guy Couturier
04 – L’attraction de l’image, Pierre Auriol
05 – Un atelier d’émailleur au XVIe siècle. Texte inédit de Robert Margerit notes de Jean-Marie Maumy

Écritures
06 – Albert Camus, Paul Viallaneix, introduction Marielle Sassi
07 – De l’Homme et de l’Environnement, Bernard Sassi
08 – «L’Eau» Anna Bénassy, présentation Geneviève Laleuf

Patrimoine
09 –Marc Chadourne, Lilith Pittman
10 – Denis Dussoubs et Victor Hugo, Roger Kenette
11 – Prophétie de l’an 1937: les bouffis de la Télé, extrait de La Vie Limousine
12 – Jacques Blény, un destin brisé…Thierry Granet
13 – Jean Giraudoux «Le Limousin» extrait de L’Appel du Centre, février 1944
14 – La Martinèche: hommage à Martin Nadaud, Daniel Dayen

Portrait
15 – Jean-Guy Soumy, Chris Dussuchaud

Histoire 1939-1940
16 – Arsène Bonneaud
17 – Le creusois Louis Maudin, doyen des poètes assassinés
18 – Jean Renoir à Chénérailles

Hommages
19 – René Rougerie, interview Étienne Rouziès et Olivier Thuillas
20 – Jean-Joseph Sanfourche
21 – Éric Rohmer, Bernard Giraudeau, Claude Chabrol
22 – Benoît Mandelbrot

Poésie
23 – Alain Lacouchie: «Artiste humble et pluriel, homme révolté », Yvette Chassagne

Robert Margerit aurait aimé
24 – La chronique des livres Roger Kenette
25 – Plumes limousines




Cahier Robert Margerit n°XIII – Décembre 2009
Sommaire


01 – Éditorial, François Gilardi


Études margeritiennes
02 – Singulier-Pluriel :
Pages choisies d’un ouvrage inédit de Robert Margerit, Jean Vergnaud
03 – Robert Margerit et René Boylesve, Jean-Marie Maumy
04 – Portrait de l’artiste en modèle, Jean-Pierre Sicre
05 – L’affaire Barataud et Les Amants, Annie Cloulas-Brousseau
06 – Robert Margerit—Julien Gracq, Marielle Sassi


Cercle des amis d’auteurs limousins
07 – Léonce Bourliaguet : tous ses lecteurs sont ses amis
08 – Les Amis de Tristan L’Hermite
09 – Étude d’un personnage de Paule Lavergne : Matissou, Geneviève Laleuf
10 – Les poètes ont leurs voies… Luc de Goustine
11 – Giraudoux, Jouvet «Souvenirs» de Francis Poulenc
12 – Les Chadourne écrivains-voyageurs, Lilith Pittman
13 – Marcel Jouhandeau et le fait divers, Jean-Marie Chevrie


Histoire
14 – Michelet : la Révolution à portée de voix, Paul Viallaneix
Histoire 1939-1945
15 – Louis Moreau, Jacques Villégier
16 – Livres oubliés


Portrait
17 – Michel Peyramaure, Chris Dussuchaud


Nouvelle
18 – Le dernier quatuor, Jean Colombier


Hommage
19 – Les Amis de Robert, Roger Kenette


Robert Margerit aurait aimé
20 – Un Islois au Canada, Robert Laucournet






Cahier Robert Margerit n°XII – Décembre 2008
Sommaire


01 – Éditorial.


Études margeritiennes
02 – L’eau dans l’univers imaginaire de Robert Margerit, Ana-Maria Perez Lacarta traduit par André-Guy Couturier
03 – Quand on est matelot… Robert Margerit.
04 – Que faire de l’héritage ? Olivier Thuillas
05 – Jean Giraudoux, poésie, rêve, réalité, Alain Duneau
06 – Simone de Beauvoir : Le matin des origines, Yannick Beaubatie
(article paru dans Le Populaire du Centre)
07 – Le Père Castor : le bonheur est dans le parc, François Faucher
08 – Les frères Chadourne, voyageurs corréziens du bout du monde, Alain Galan


Regards sur l’Histoire
09 – Jean Blanzat : un limousin au coeur de l’épopée littéraire et éditoriale, Christine Lagarde-Escoffier
10 – Amics Bernartz de Ventadorn… Luc de Goustine
11 – Pourquoi une association des amis de Jérôme et Jean Tharaud, Thierry Granet
12 – Georges Fourest : au secours d’une chapelle (1906), Gilbert Beaubatie
13 – Marcel Jouhandeau: ange et démon, Hugues Bachelot
14 – Paule Lavergne dans son fief de la Basse-Marche, Robert Laucournet
15 – Profession conteur-diseur de textes, Jean-Claude Bray
16 – Le Moulin du Got.


À Julien Gracq
17 – Fidèle ami de Robert Margerit, Marielle Sassi


Souvenirs
18 – Michel Le Roy, peintre en Limousin, Roger Kenette

Écritures
19 – À Pierre Desproges, Jean-Louis Boudrie
20 – Chronique limousine, Danielle Dordet
21 – À boutons rompus…Jean-Louis Boudrie


Patrimoine
22 – Célébrations et célébrités


Hommage
23 – L’adieu à Robert Laucournet
24 – François Beuzit, Pascal Sevran


Robert Margerit aurait aimé
25 – La chronique des livres de Roger Kenette






Cahier Robert Margerit n°XI – Décembre 2007
Sommaire


01 – Éditorial.


Études margeritiennes
02 – Un ressuscité récalcitrant, Jean-Pierre Sicre
04 – Margerit, Gallo, Rambaud, François Gilardi
05 – Robert Margerit, Mistral, Verneuil et la Dordogne, Jean-Marie Maumy
06 – Émile Montégut l’oublié, les rapports complexes de l’écrivain et de l’éditeur, Robert Margerit. (article paru dans Le Populaire du Centre)
07 – Peuple, on te trompe… Jacques Peyramaure
08 – Radio-Limoges à la Libération, Benoît Morin


Regards sur l’Histoire
09 – Une plongée en bathyscaphe dans le passé du Limousin
10 – Izis, ou le regard habité, Robert Laucournet
11 – Rencontre avec un artiste, Jacques Villégier
12 – Clancier journaliste et découvreur, (article paru dans Le Populaire du Centre)


Écritures
13 – Les étoiles, Geneviève Laleuf
14 – Une histoire de serpent et Châlunadour…Jean-Louis Boudrie
15 – L’Homme de la Chapelle-aux-Saints, Marc Formet


Poésie
16 – Joseph Rouffanche, Maryse Malabou
17 – La construction d’églises nouvelles en Limousin, Marielle Sassi
18 – Henri Queuille, visionnaire et aménageur de son territoire, Gilbert Beaubatie
19 – Un ethnologue de l’âme limousine : Jean Teilliet, Thierry Granet
20 – L’affaire Chapsal :Patrimoine


Patrimoine
21 – La chapelle de Vicq-sur-Breuilh dédiée à saint François d’Assise


Hommage
22 – Gabrielle Soulier, Madeleine Gayot, Lucien Lavaud, Michel Royer.


Robert Margerit aurait aimé :
23 – La chronique des livres de Roger Kenette






Cahiers Robert Margerit n° X (2006 - 312 pages)
Sommaire


01 – Préface de Jean Colombier : «Novice ou confirmé, talentueux ou non, à la retraite ou à venir, un écrivain mérite-t-il de mourir ? […] Il y a beaucoup de façons de faire disparaître un écrivain, un peintre, un musicien. Notre société s’y entend pour tout araser, pour endormir les consciences par le pain et les jeux.»


Études margeritiennes :
consultez en intègralité chaque texte de cette rubrique en suivant le lien


02 – Une lecture du journal de Robert Margerit.
Deuxième partie 1955-1967 : Une maturité inquiète, Jean Vergnaud poursuit son analyse suivie d’extraits du Journal numérotées de 1 à 27. On va découvrir un Margerit pestant contre la maladie, contre les femmes et parfois méchamment, contre lui-même et ses écrits. Il est à la veille de son effort démesuré : écrire La Révolution. Les instants de bonheur sont rares. Jean Vergnaud en a déniché un: «Pris un immense plaisir, voluptueux, comblant, à dépeindre le spectacle que Claude a sous les yeux en se rasant. » Le masochisme du soir l’a-t-il emporté sur la joie d’écrire et de créer ?

03 – Écriture de l’intime et intimité de l’écriture, André-Guy Couturier Décidément, les journaux intimes ou non de Robert Margerit fascinent nos commentateurs qui n’en peuvent plus de s’interroger sur un personnage passant du flegme aristocratique à l’angoisse existentielle, ne semblant pouvoir sortir du mal être que par l’écriture qui lui permet de vivre des milliers de vies, avec cette étonnante réserve : «Toute sa vie on refait le même livre pour faire le livre qu’on ne peut pas faire.»

04 – Margerit et les Girondins, François Gilardi : «Robert Margerit n’aimait pas les Girondins, et surtout la plus séduisante d’entre eux, madame Roland: je la guillotine demain…» Malgré les variations de l’Histoire (le lecteur d’aujourd’hui n’a plus le regard de Mathiez), pour François Gilardi : «la Révolution racontée par Margerit reste une histoire fantastique.»

05 – Images d’une héroïne: de la réalité aux mythes, Jean-Marie Maumy Par un été torride, c’est un projecteur braqué sur Geneviève Bléhaut, la femme idéale pour Robert Margerit, celle qui dispense ses charmes sans considération d’âge ou de sexe. Jean-Marie Maumy est à la recherche de ses grandes soeurs d’amour qui n’ont pas de pêché originel dans leur hérédité. La première serait Lilith, fille de Satan pour Victor Hugo ou Maupassant, suivie de Circé la magicienne.

06 – Robert dans les marges…rit, Claire Sénamaud: «Vous ne pouvez pas écrire? Eh bien! Écrivez!» enseignait Wittgenstein qui s’y connaissait en piège du langage. Claire nous fait découvrir un Margerit en récréation, inventeur d’un dictionnaire facétieux, grand amateur de contrepèteries. Un espiègle ignoré. Merci, Claire—Il était aussi cela—.

07 – Ce cher époux… Élisabeth Bollinger. Un tableau peut en cacher un autre ; une dame austère en ses habits d’antan est forcément nue sous sa robe ; tout comme la vieillesse est fille de la jeunesse, et le dévergondage, père de la sagesse. Sacré Rodolphe ! Pardon, Robert !

08 – Les Gondinet, «Lorsque les Limougeauds, amateurs de théâtre lyrique, vont applaudir Lakmé, combien savent qu’ils applaudissent l’oeuvre d’un de leurs compatriotes ?» Le livret de Lakmé est, en effet, d’Edmond Gondinet fonctionnaire et écrivain comme Huysmans et Courteline. Vaudevilliste (demandons plus à l’impôt et moins au contribuable), il fut ce mystérieux monsieur René qui arracha à la misère les habitants d’un village. Un autre Gondinet, Michel, avocat fou de sport, fut le premier Français à traverser la Manche pour défier le rugby britannique.

09 – Mont-Dragon, «Ôtez ce vêtement qui dérobe votre beauté à mes regards…» Ainsi parlait Dormond à madame de Boismênil et en cinq pages, l’effeuillage du bord de l’étang piqueté par les étoiles s’accomplit. (réédition de «l’ouvrage obscur qui avait enthousiasmé Julien Gracq. La Table ronde).


10 – Les Résistants du Bourg-d’Hem. Ils s’appelaient Marc Bloch et Pierre Maillaud et la commune du Bourg-d’Hem, en Creuse, peut s’honorer d’avoir abrité ces deux hommes qui deviendraient les deux plus célèbres résistants limousins, internationalement connus et dont on peut imaginer qu’ils auront pu, un jour ou l’autre de l’avant-guerre, se croiser dans une rue de leur même village, sans se connaître, sans se saluer, sans la prémonition de leurs exceptionnels destins. Textes de Daniel Dayen, président de la Société des sciences naturelles, archéologiques et historiques de la Creuse ; et de Michel Augeard, ancien proviseur du lycée Pierre Bourdan à Guéret et Suzanne Valadon à Limoges et président de l’Association Pierre Bourdan-Maurice Schumann.

11 – Plumes de novembre, Jean-Louis Boudrie «Un jour viendra où la forêt vous aura livré quelques uns de ses secrets. »

12 – Tibou Lamou, nouvelle de Marc Formet «Une religieuse n’est pas une bonne soeur. »

13 – Dans le prisme d’une Uzerchoise amie de Margerit, Marielle Sassi Un texte sobre et sans fioritures. Au demeurant, pourquoi enjoliver ? La narratrice, uzerchoise, met en place les pions de ses souvenirs. Études margeritiennes consultez chaque texte dans sa totalité en suivant le lien Et l’on retrouve la vieille servante des de Beauvoir, donc de Simone ; et la famille Aguila, qu’un prénom, celui de Cueco a rendu célèbre ; et Claude Duneton qui laissa lentement mûrir ses talents ; et Richard Millet, gloire du Plateau, «qui ne se fait pas que des amis» ; et Jean Margerit, professeur de dessin et frère de Robert.

14 – Éloge du papier, du Textile au Texte, Claire Sénamaud. Mieux que la lyre, c’est le délire après une visite au Moulin du Got. À apprendre par coeur.

15 – Histoire, juin 1944, Gilbert Beaubatie. La population tulliste n’est pas la seule à avoir subi les sévices de la horde sanguinaire qu’était la Das Reich de Lammerding.

16 – Les frères Tharaud, témoins de la colonisation au Maroc, Thierry Granet. C’est après une longue traversée de l’Espagne qu’ils arrivent presque en guenilles à Casablanca le 26 juin 1917 pour un premier séjour au Maroc qui va durer jusqu’au 7 mai 1919 : «Islam, Islam, qu’il est donc difficile de pénétrer dans ton mystère.»

17 – Freyssinet : un nom pour un pont, Roger Kenette. Inventeur du béton précontraint, constructeur de ponts, ancien de Polytechnique et des Ponts-et-Chaussées, Eugène Freyssinet est né à Objat en Corrèze. Il a appris tous les métiers manuels au moulin de sa grand-mère avant d’affronter les Grandes Écoles et de devenir un très célèbre bâtisseur.

18 – Célébrations et célébrités. La très célèbre revue annuelle des Archives de France place trois limousins (ou apparenté) à son tableau d’honneur : Émile de Girardin, Alain Mimoun et Pierre Babaud de la Chaussade.

19 – La chronique des livres.
Dialogue entre Pierrette Fleutiaux et Roger Kenette.
Commentaires des Étoiles à l’envers, dernier ouvrage de Pierrette Fleutiaux.
Le Vice ou la vertue : Vichy et les politiques de la sexualité, Cyril Olivier.
Avec des « si» Journal étrange de Marcel Conche.
La Nouvelle diététique du cerveau, Jean-Marie Bourre.
Dans la forêt des songes, Jacques Lacarrière.
Guillaume Apollinaire, Anne Clancier.
Le Goût des femmes laides, Richard Millet.
La Chambre de la Stella, Jean-Baptiste Harang. Jouhandeau. Chaminadour.
Contes, nouvelles et récits, préface de Richard Millet.
Madâme, impossible conversation,John-Paul Lepers tente d’interviewer madame Chirac.
La Théorie des Pénitents,JeanColombier.
Dévorations, Richard Millet.
Le Syndicat des pauvres types, Éric Faye.

20 – Portraits : Jean-Pierre Sicre, par Robert Laucournet. Claude Duneton, par Marielle Sassi.

21 – La journée du patrimoine chez Robert Margerit, Claire Sénamaud.






Cahiers Robert Margerit n° IX (2005 - 430 pages)
Sommaire


01 – Éditorial. Un journal jeune de cent ans. Hommage à la longévité du Populaire du Centre dont Robert Margerit fut rédacteur en chef.


Études margeritiennes :
consultez en intègralité chaque texte de cette rubrique en suivant le lien


02 – Une lecture du journal de Robert Margerit.
Première partie 1934-1954. Jean Vergnaud
Cette étude très importante s’étalera sur trois Cahiers. Dans cette première partie, Jean Vergnaud présente son analyse suivie de longs extraits du Journal (pages 53 à 89). De la présentation, retenons ces lignes : «Oubliant les recherches d’écriture qui caractérisent presque toujours ses romans, l’auteur y note de façon simple , mais très irrégulière et dans le plus grand désordre, des détails concrets ou des réflexions personnelles concernant sa vie quotidienne, ses relations familiales et sociales, mais aussi, bien entendu, son activité de peintre ou d’écrivain». En lisant et étudiant Margerit, Jean Vergnaud, le professeur toujours souriant, est devenu ce guide indispensable à tout lecteur que découragerait l’approche d’un écrivain grand amateur de complications.

03 – Robert Margerit : Un érotisme de bonne compagnie
André-Guy Couturier : «Comment donc ce diable d’homme s’y prend-il pour réussir cette subtile alchimie qui donne à ses histoires une belle coloration érotique tout en évitant les excès?…» «C’est pour lui qu’il écrit, pour s’enchanter de ses amours passées» conclut André-Guy Couturier.

04 – Julien Gracq / Robert Margerit, correspondance… Marielle Sassi
Deux écrivains s’apprécient dans leurs différences. Margerit, critique, avait d’emblée compris et salué « l’oeuvre fulgurante » de Julien Gracq, qui «ébranlait la conception romanesque du siècle passé». De la correspondance, ne figurent dans les archives margeritiennes que les treize lettres de Julien Gracq où se mêlent sympathie un peu froide et amabilité ; avec toujours la préférence affichée pour Mont-Dragon et le personnage de Dormond.

05 – Le journalisme et La Femme forte, François Gilardi
Avec cinquante ans de décalage, le directeur du Populaire du Centres’interroge sur cette incongruité des années 50: une femme, homosexuelle de surcroit, dirige un journal, un destin d’homme qui conduit à la chute.


06 – Jean Blanzat et Robert Margerit,
les rapports complexes de l’écrivain et de l’éditeur,
Robert Laucournet C’est le récit de la première rencontre entre Margerit, journaliste et Jean Blanzat, romancier et critique, venu à la demande de Georges-Emmanuel Clancier donner une conférence à Limoges, le 28 avril 1937, à 20h49, salle du Cyrano.

07 – Ambigu(ës) ou les deux secrets, Pierre Silvain
«Ainsi va et court la plume de Laurence, comme s’il lui fallait exorciser la souffrance, la torture de ce qui sans fin suscite le désir et à la fois son impossible comblement. » En une dizaine de pages fort savantes, on passe de Laurence à Zambinella, de Balzac à Margerit.

08 – Margerit rêvait-il à Sagan ? Jean-Marie Maumy
Plaidoyer pour, plaidoyer contre, une seule certitude : il a inventé un personnage qui ressemble beaucoup à l’auteure de Bonjour Tristesse.

09 – Un Clancier bien oublié: le journaliste, Roger Kenette
Un long travail de recherche a permis de mettre en lumière une période riche et féconde pour Georges-Emmanuel Clancier, reporter et visionnaire. En trois textes prophétiques, il annonce les guerres à venir : Indochine et Algérie.

10 – Le Pain noir. Souvenirs d’un tournage en Limousin, Éric Simon
Excellent récit de notre compatriote qui réussit à se faire embaucher par Serge Moati qui en fit un assistant heureux. Serge Moati, prix Albert Londres, tout auréolé d’une jeune gloire de cinéaste allait réaliser un film qui enchanterait le Limousin.

11 – Hommage à Paul Rebeyrolle, Roger Kenette
Né à Eymoutiers le 3 novembre 1926, décédé le 7 février 2005 à Boudreville (Côte-d’Or). Il avait ses admirateurs—fort nombreux—. Il avait ses détracteurs—fort apeurés—. Son talent a connu une reconnaissance presque immédiate. Il a fondé le musée Rebeyrolle à Eymoutiers.

12 – Maurice-Bernard Endrèbe. Il était né à Limoges en 1918. Il est décédé à Paris en 2005. Il fut un des maîtres du roman policier, un critique craint et respecté. Robert Margerit lui avait ouvert la page littéraire du Populaire et il prodiguait là son irremplaçable savoir encyclopédique.

13 – Jacques Lacarrière. Né à Limoges le 2 décembre 1925, décédé le 17 septembre 2005 dans un hopital parisien, des suites d’une banale opération du genou. L’infatigable marcheur, auteur de L’été grec, son plus célèbre ouvrage, aura parcouru à pied, pendant vingt ans, la Grèce dans tous ses sentiers. Il nous a laissé le Dictionnaire amoureux de la Grèce, fruit de sa passion et Chemin faisant que connaissent tous les amateurs de marche à pied.

14 – Martial Marcheix
Une nouvelle de Marc Formet.

15 – Portrait : Claude Vast. Paul Julliard. Président de l’association Aquarium du Limousin, médecin, biologiste capacitaire pour tous poissons et invertébrés, Claude Vast cumule tant de titres et de publications qu’il est impossible d’en donner la liste. Il a offert aux Cahiers Margerit un merveilleux texte : Faune aquatique, mythologies et religions.

16 – La chronique des livres.
Régine Deforges : Les Poètes et les putains.
Bruno Kartheuser : Les Pendaisons de Tulle, 9 juin 1944.
Claudine Monteil : Les Soeurs Beauvoir.
A.-Louise Staman: Assassinat d’un éditeur à la Libération.
Jean Bothorel: J.-J. S.-S. Celui qui voulait tout changer.
Marie-Françoise Greminger : Antoine Coudert.
Évelyne Proust : La Sculpture romane en Bas-Limousin.
Pierre Vayre : De l’art à la science en chirurgie / Trois limousins à Paris au XIXe siècle.
Georges-Emmanuel Clancier : L’Éternité plus un jour, édition définitive.
Pierrette Fleutiaux: Les Amants imparfaits.
Mathieu Riboulet: Le Corps des anges.

17 – L’énigmatique monsieur Paroutaud, André-Guy Couturier : «Pour qui s’interroge sur le sens de cette oeuvre atypique, où se mêlent allègrement la satire sociale, le cauchemar, la méditation philosophique et une certaine fascination pour l’horreur, l’angoisse existentielle semble bien le moteur fondamental de l’écriture.»

18 – Jean Colombier : Et le soleil aussi…, Prix Renaudot boudé par son éditeur, Jean Colombier nous offre une suite à son roman J’ai trop regardé les étoiles.






Cahiers Robert Margerit n° VIII (2004 - 272 pages)
Sommaire


01 – Avant-propos, Robert Laucournet entrevoit l’amorce d’une fédération capable de regrouper les associations littéraires de notre région.


Études margeritiennes :
consultez en intègralité chaque texte de cette rubrique en suivant le lien


02 – Jeux de Dames, texte non signé de Roger Kenette, dans lequel on retrouve les échanges épistolaires Margerit-Delpastre et le contenu d’une lettre d’une jeune femme inconnue qui vit intensément son homosexualité et remercie l’écrivain pour son art de mettre en scène les amours saphiques, avouant avoir reconstitué avec son amie les promenades en barque de Par un été torride. Cette jeune femme, Geneviève, termine sa lettre par ces mots : «Adieu, monsieur, brûlez ceci et souvenez-vous que vous avez beaucoup de lectrices qui aiment ce que j’aime et aiment qu’on leur en parle ».

03 – Quelques pages du Journal (extrait de La Vie de Frédéric-Charles Messonier) Visite de lamaison de Thias. Rencontre avec Françoise «Je fus soudain ébloui… En une seconde, cette créature dont je ne savais rien encore, m’était devenue indispensable ».

04 – Dessine-moi un dragon ! ou la description façon Margerit,
par André-Guy Couturier. Une promenade dans la machinerie descriptive de Mont-Dragon avec cette conclusion: «Tant pis pour le lecteur pressé qui sauterait tous ces arrêts sur images. Ou plutôt — dommage —, car il se priverait ainsi de la substance vive du roman et aussi son luxe.

05 – De quelques psittacidés, Pierre Silvain a lu L’Île des perroquets et a mis son érudition au service des araracas et autres oiseaux grimpeurs. On en apprend de belles !


06 – Richard Millet reçu à Isle par l’association Margerit.
Deux lectures de Marielle Sassi: Ma vie parmi les ombres et Fenêtre au crépuscule. François Gilardi analyse (on est toujours avec Richard Millet) la capacité de résister à la «tentation de la poésie». Les Gens de Viam étaient nombreux à l’auditorium d’Isle, venus saluer l’homme célèbre, eux qui avaient connu le garçonnet rêveur gardant les vaches au champ.

07 – Pour saluer Jean Blanzat du 3 au 5 juin 2004, une pléiade d’universitaires et de chercheurs était réunie à la Bfm de Limoges, chacun apportant sa pierre à la reconstruction de l’univers immense de Blanzat.
Entre autres, Georges-Emmanuel Clancier, l’ami de toujours, Anne Clancier, psychanaliste, et Robert Laucournet qui exposa cette fraternité littéraire sans laquelle Margerit n’aurait pas atteint les sommets.
À cette occasion, les Cahiers ont publié deux études.
• La première est de Jean Vergnaud, toujours ébloui par Enfance : « Comment expliquer cette préférence un peu têtue ?…J’ai surtout été sensible au fait que l’auteur […] a choisi de ne pas raconter sa vie mais de magnifier son expérience pour lui donner une valeur universelle ».
• La seconde est de Christine Lagarde-Escoffier, auteure d’une thèse sur Jean Blanzat qui a réservé aux Cahiers un texte inédit avec Miroir au féminin et sulfureuse pédagogie. La montée d’un double désir, tentation érotique et ambiguité sexuelle occupent trois chapitres de La Gartempe. Un jeu de dames, on l’a compris.

08 – Pour saluer Clancier? Bien sûr, et aussi pour réparer un oubli. Un des actes du colloque de Cerisy n’apparaît pas dans l’ouvrage de Pulim Georges-Emmanuel Clancier passager du siècle. Arlette Albert-Birot, organisatrice de ce colloque, a fait appel aux Cahiers Margerit qui ont volontiers accepté de publier le texte d’Adelaïde Russo, de l’Université de Baton rouge en Louisiane. L’universitaire américaine nous plonge au coeur de la poésie, faisant humblement étalage de sa connaissance absolue de l’oeuvre du poète et de son admiration pour Joë Bousquet, l’homme blessé qui doit à sa blessure d’avoir appris que tous les hommes étaient blessés comme lui.

09 – Marcel Body: Au coeur de la Révolution - Mes années de Russie 1917-1927 Ouvrage lu et commenté par Madeleine Gayot qui fut journaliste au Populaire du Centre et secrétaire de Robert Margerit qui lui confiait la frappe de ses manuscrits non scabreux.
Né dans le faubourg ouest de Limoges, élève à la communale du Canadier, puis typographe, il va découvrir Tolstoï et réussir à partir en Russie avec une mission militaire française. Dix années dans les coulisses du Kremlin, au coeur de la Révolution. Revenu en France, il fut banni du parti communiste pour avoir dit et proclamé sa vérité sur le paradis terrestre.

10 – Le Limousin des frères Tharaud, Thierry Granet. Voyageurs infatigables, c’est toujours en Limousin qu’ils posent leurs valises le temps de reprendre leur souffle.

11 – Paule Lavergne: Redécouvrir lemonde avec le regard émerveillé de l’enfance Geneviève Laleuf. La chance a voulu qu’existent les Cahiers Margerit et qu’existe Geneviève Laleuf, agrégée de Lettres, qui avait jeté son dévolu sur Paule Lavergne, la petite institutrice trop modeste, qui s’était hissée sur des sommets, avant de tomber dans l’oubli.
Comme on redresse le navire parti à la dérive, Geneviève Laleuf, par un travail de fourmi a redonné vie à l’oeuvre fort importante de l’institutrice de Mézières-sur-Issoire, remarquée en un temps précédent par Jean Blanzat, Robert Margerit, René Rougerie et les Éditions Gallimard.
Le texte offert par Geneviève Laleuf aux Cahiers Margerit a donné naissance à une association bien décidée à redonner vie à une grande dame qui étouffa peut-être d’un excès de modestie.

12 – George Sand et Françoise Chandernagor, George Sand est née en 1804, et Victor Hugo en 1802, personne ne l’a oublié. Pour le bicentenaire est paru le très bel ouvrage Sur les pas de George Sand, préfacé par Françoise Chandernagor. L’une était du sud du Berry, l’autre vit dans le nord du Limousin. Elles sont deux soeurs jumelles pour peu que l’on accepte quelques accommodements avec le temps.

13 – Veillées d’enfance à Lastours ! Éric Simon, notre compatriote exilé en Grande-Bretagne et toujours nostalgique de son Limousin, rencontre dans un restaurant cinq jeunes filles vêtues de noir. Et vogue la galère des souvenirs, des mythes, des légendes.

14 – L’absence du troisième jour, Vincent Pélissier : «Quant aux eaux intérieures, on dit qu’elles furent scindées de la terre et qu’il y eut alors dans le monde habitable, de l’eau et du continent. C’est généralement ce qui a été fait au soir du troisième jour…» De Schönbrünn (littéralement belle fontaine) à Châlus, court l’eau qui brûle ou gèle, qui infatigablement passe en se jouant des humains.

15 – Le passage, Anne Clancier. Très sérieuse docteur en médecine, psychiâtre, psychanalyste, licenciée ès lettres, notre chère Anne s’offre un voyage dans les temps qui n’existent plus.

16 – Lalie, nouvelle de Florence Delaporte.

17 – La mort de Médée, Daniel Dayen. Amédée Carriat, né le 30 mars 1922 dans la commune de Grand-Bourg, est décédé en janvier 2004: « La mort lui a fermé les yeux alors qu’il lisait, sans le savoir, son dernier livre».
Daniel Dayen, historien et président de la Société des Sciences Archéologiques de la Creuse, rend un hommage ému à son prédécesseur qui se fit humble serviteur des Lettres durant toute son existence. On lui doit son célèbre dictionnaire des auteurs creusois. Sa vie ne fut qu’étude, lecture et diffusion du savoir.

18 – Pierre Riboulet et la bibliothèque de Limoges, Roger Kenette: « Son art, il l’a mis au service des plus démunis en cherchant à améliorer l’habitat; au service des malades en modernisant l’hôpital ; au service des laissés pour compte, en bâtissant des bibliothèques, toutes portes ouvertes, sur la connaissance et la culture».

19 – La chronique des livres: Madeleine Chapsal : L’Homme de ma vie. Jacques Delors : Mémoires. Daniel Depland: Mes putains sacrées. Jacques Body: Jean Giraudoux, (une biographie de plus de 900 pages, le livre qui manquait à la littérature). André Chandernagor : La Liberté en héritage, (belle coïncidence, le corrézien Delors et le creusois Chandernagor écrivent en même temps leurs mémoires). Jean-Jacques Pauvert, Mémoires, ouvrage cité pour l’intérêt porté par l’auteur à une jeune libraire de Limoges nommée Régine Deforges.
Françoise Chandernagor : Couleur du temps, roman historique. Jean Piat : Beaumarchais, un intermittent du spectacle, le célèbre acteur qui vit en Limousin une partie de son temps, a écrit cette biographie à l’ombre de ses pommiers en fleurs.






Cahier Robert Margerit n° VII (2003 - 266 pages)
Sommaire


01 – Avant-propos, Robert Laucournet.


Études margeritiennes :
consultez en intègralité chaque texte de cette rubrique en suivant le lien


02 – Robert et Bruno, Suzanne, Josette, Françoise et les autres, Jean Vergnaud a choisi ce titre pour nous conduire à une étonnante croisée de chemins. Sa préface annonce La Vie littéraire, une belle histoire en 70 pages qui nous promène entre Le Dieu nu, La Malaquaise et Par un été torride. Ne suivez pas le conseil de Jean Vergnaud et lisez la postface sans attendre. Et tout deviendra lumineux.

03 – Petite histoire d’une vieille histoire. Avec L’Aventure de monsieur Douhet, André-Guy Couturier s’offre et nous offre une occasion privilégiée d’observer comment Robert Margerit s’inspire de l’Histoire et s’en nourrit pour faire acte de création littéraire.

04 – Variable avec éclaircies. Insoluble question posée par Claire Sénamaud: «Comment, quand on a une vie intérieure si riche, peut-on s’intéresser au passage des nuages dans un ciel qu’on ne prend pas le temps de contempler?»

05 – Cette autre guerre…La réédition de La Terre aux loups, trente ans après sa publication, nous vaut cette analyse flamboyante de Gilles Lapouge: «La Terre aux loups nous revient, et il est tout neuf. À lire ces pages exaltées, on se demande comment un texte pareil a pu faire naufrage et laisser si peu de trace dans la mémoire.»



06 – Ombres, sapins et salamandres. Pierre Bergounioux se penche sur un temps disparu, qui se réveille dans la maison où les morts ont vécu, où l’on revient d’une année sur l’autre, pour quelques jours en juillet. Pour Paul Viallaneix, Pierre Bergounioux est le dernier grand écrivain de cette Atlantide qu’est la Corrèze d’hier.

07 – Jean Colombier nous offre une nouvelle inédite et surréaliste : deux gendarmes rient.

08 – Vincent Pélissier : Sur le bord, l’auteur est médecin, originaire de Firbeix et s’interroge sur les confins, les lieux étranges, points de rencontres et lignes de fuite.

09 – Pierre Silvain: Ce que m’ont appris les rigoles, je sais gré aux rigoles de m’avoir instruit dans l’art du roman. J’ai repensé à elles, après des années, alors que je ne savais comment me tirer d’un ouvrage en panne.

10 – Richard Millet, un écrivain dans notre temps. Marielle Sassi raconte le choc, émotionnel dérangeant et exquis que déclenche la lecture de La Gloire des Pythre, de L’Amour des soeurs Piale ou du Renard dans le nom.

11 – Louis Codet (1876-1914) ou le bon maître, étudié par Thierry Granet. Écrivain talentueux, ami des peintres et des poètes, il a été blessé à mort par un éclat d’obus le 5 novembre 1914 dans les Flandres. Henry Bataille, homme de théâtre célèbre à l’époque, le complimentait ainsi : «On sent que vous avez l’habitude d’être intelligent ». Louis Codet a été enterré dans sa ville de Saint-Junien.

12 – À la recherche de Paule Lavergne, Geneviève Laleuf nous confie son premier texte de réhabilitation de cette institutrice limousine, «grand écrivain par trop méconnu», ce qu’écrivait Jean Orieux, célèbre pour ses biographies.

13 – Marcel Jouhandeau, le diable de Chaminadour, biographie de Jacques Roussillat, Éditions Bartillat, 445 pages, 24 euros. Ouvrage lu par Jane Blanchet, petite cousine de l’écrivain qui ajoute quelques souvenirs personnels.

14 – Le colloque de Cerisy, Arlette Albert-Birot a dirigé ce colloque consacré à Georges-Emmanuel Clancier en 2001, publié en ouvrage collectif en 2003 par Pulim sous ce titre : Georges-Emmanuel Clancier, passager du siècle.

15 – Naissance du Centre Théâtral du Limousin, Paul Julliard qui en fut acteur avec Jean-Pierre Laruy et Georges Régnier raconte une grande aventure dont on a du mal à imaginer aujourd’hui combien elle fut difficile et matériellement inimaginable.

16 – Lecture de: Georges-Emmanuel Clancier (Terre de Mémoires), Jacques Lacarrière, Denis Tillinac, Vincent Pélissier, Gilles Lapouge, Bruno Karthauser, etc.






Cahiers Robert Margerit n°VI (2002 - 240 pages)
Sommaire


Études margeritiennes :
consultez en intègralité chaque texte de cette rubrique en suivant le lien


01 – Robert Margerit et l’écriture de soi, François-Jean Authier.

02 – L’écriture de soi : écriture du moi et écriture de l’écriture, Ana Maria Perez Lacarta.

03 – La tentation de l’écrit personnel chez Robert Margerit, Sandrine Marcillaud-Authier.

04 – Romanesque, Robert Laucournet.

05 –
L’écriture au pinceau, Pierre Silvain.

06 – Histoire d’îles : de Robert Louis Stevenson à Robert Margerit Jean Vergnaud: «Pourquoi cet oubli de L’Île des perroquets? […] Une hypothèse: avec un roman aussi riche, aussi complexe, Margerit s’adresse évidemment à des adultes et non à des enfants. Mais un roman de piraterie, est-ce un sujet pour des adultes ?»

07 – Comment j’ai failli ne jamais lire Le Dieu nu, Claire Sénamaud.

08 – Le désir de La Révolution, Gilbert Beaubatie.


09 – Rencontres : Georges-Emmanuel Clancier.

10 – Gilles Lapouge et l’homme de Thias.

11 – Grabinoulor en abyme, Arlette Pierre Albert-Birot.

12 – Pierre Bergounioux, Mélancolie.

13 – Jean Colombier, mes bonheurs retrouvés.

14 – Pierrette Fleutiaux, cher R.K…

15 – Lecture de La Chambre, de Françoise Chandernagor.

16 – Jérôme et Jean Tharaud, du Goncourt à l’Académie, Thierry Granet.

17 – Georges Conchon, Robert Laucournet, Marielle Sassi.

18 – André Meynieux, Le Sinanthrope de Robert Margerit, Jacques Morlaud.

19 – Jean-Marie Amédée Paroutaud, par Robert Margerit.

20 – Revue des parutions (Robert Margerit aurait aimé).






Cahier Robert Margerit n° V (2001 - 240 pages)
Sommaire
Numéro du cinquantenaire du Renaudot, avec :


01 – Les jardins et la forêt du Dieu nu, par Ana Maria Perez Lacarta.

02 – C’est affolant d’avoir un prix, Robert Laucournet.

03 – «Situation» du Dieu nu, François-Jean Authier.

04 – Le Cortège des ombres, Madeleine Berry.

05 – La presse et Le Dieu nu, Jean Vergnaud.

06 – Marcelle Delpastre à la recherche d’un Dieu (plus) nu, André-Guy Couturier.

07 – Un Renaudot et tout ce qui s’en suit… Jacques Margerit.

08 – C’était le soir du Renaudot, René Martinaud.

09 – Les Limousins couronnés : Charles Silvestre, Jean Blanzat, Jean Colombier, Pierrette Fleutiaux.

10 – Introduction à la lecture de Pierre Bergounioux, Jean Renaud.

11 – Florilège margeritien:
Cortège d’ombres à Thias, Marielle Sassi.
Le retour sur « l’Isle», Marcel Faucher, Georges-Emmanuel Clancier.


12 – Du Maroc à Limoges, Pierre Silvain.

13 – Quel épistolier ! Claire Sénamaud.









Cahier Robert Margerit n° IV (2000 - 128 pages)
Sommaire

01 – Une littérature de Haute école : Robert Margerit à cheval, par François-Jean Authier. Cette étude est complétée par Le Cheval éducateur de l’Homme, texte de Robert Margerit publié en 1947 dans la célèbre revue suisse Formes et couleurs et republié en 2009 dans la revue semestrielle Cheval-Chevaux (Éditions du Rocher).

02 – Robert Margerit et la littérature policière, par Maurice-Bernard Endrèbe. Auteur lui-même, critique redoutable et redouté, directeur de collections, Maurice-Bernard Endrèbe avait convaincu Margerit de siéger au jury du Prix de littérature policière. Il rappelle dans son article que Margerit avait découvert avant les autres un roman de JohnWainuright, À table, dont Claude Miller tira cet excellent film qu’est Garde à vue.

03 – Robert Margerit, le révolté tranquille. Roger Kenette présente la reproduction d’une page du Populaire du Centre, du 29 octobre 1963, longue interview qu’il avait recueille en cette année exceptionnelle où les trois premiers volumes de La Révolution furent publiés entre printemps et automne.
D’une voix monocorde, Margerit avait malicieusement raconté Margerit. Pour l’auteur de l’interview, « elle fut la plus riche et la plus heureuse que puisse rêver un jeune journaliste. »

04 – L’Île des perroquets, Ana Maria Perez Lacarta nous revient avec l’étude de ce roman d’aventures et d’initiation. Hommage, peut-être, à L’Île au trésor de Stevenson, et à Robinson Crusoé de Daniel Defoe, «Mais incontestable oeuvre personnelle, d’une puissante originalité qui nait de l’imagination débordante et du travail extraordinaire et minutieux de l’auteur ».

05 – Le Dieu nu, lu et relu par Marielle Sassi, avec ces mots : « Il nous accroche, il nous surprend, nous intrigue puis nous arrête et nous force à aller jusqu’au bout, et à y aller avec plaisir ».

06 – Le Château des Bois-Noirs, lu par Pierre Silvain: «Robert Margerit plonge comme il ne l’a jamais fait, avec une lucidité vertigineuse au coeur des ténèbres les plus redoutables, les siennes et dès lors les nôtres».

07 – Jeux d’enfants, nouvelle de Robert Margerit qui a déjà les doigts dans le pot de confiture.

08 – Le questionnaire de Marcel Proust.

09 – Souvenirs du Limousin, la jeunesse de Georges-Emmanuel et Robert, vue par Robert : «Nous avons, à nous deux, par livres intercalés, écrit la chronique—presque ininterrompue—de Limoges et de la Haute-Vienne depuis 1788 jusqu’à ces temps derniers».

10 – Robert Margerit : «Tout vient de la guerre de Troie».

11 – Robert Laucournet : Charles Silvestre et Robert Margerit.








Cahiers Robert Margerit n°III (1999 - 64 pages)
Sommaire

01 – Reprise tardive, cet édito de Roger Kenette nous explique les six années silencieuses de l’association Margerit, et son redémarrage dû à la volonté de Robert Laucournet, à cette inébranlable volonté qui a permis d’éviter la seconde mort de Robert Margerit.

02 – Récit de la première rencontre Clancier-Margerit, par Danielle Dordet. Journaliste et parisienne et Saint-Juniaude, Danielle a interviewé, un jour de mai 1999, Georges-Emmanuel Clancier qui, remontant le temps, a tout exprimé, de l’admiration jusqu’à la tristesse.

03 – Un soir à Paris, nouvelle de Robert Margerit, novembre 1945.
Tout ce qu’adorait l’auteur : la minutie dans l’impudeur.

04 – Réflexions sur le roman, par Ana Maria Perez Lacarta. Ce sont les débuts dans les Cahiers Margerit de cette jeune femme, professeur de Français à l’Université de Valladolid, qui a fait découvrir l’écrivain Robert Margerit à bon nombre de ses compatriotes espagnols.

05 – Mise à jour exhaustive de bibliographie.

06 – Témoignage et projets, Robert Laucournet, toujours clair et méthodique, dévoile ses ambitions pour l’association Margerit.

07 – L’oeuvre du journaliste, témoignage non signé d’un ancien du Popu.

08 – Dis-moi ce que tu lis Coup d’oeil de Jacques Beynel sur la bibliothèque de Margerit.






Cahiers Robert Margerit n° II (1993 - 72 pages)
Sommaire

01 – Robert Margerit et les Révolutions par Georges-Emmanuel Clancier

02 – La Vie publique et privée - Intimités bourgeoises
Cette sotie, satire sociale et politique, cruellement ironique, ou l’inverse, illustrée par l’auteur, a été éditée en 1949 par Rougerie. Reflète l’époque trouble et dangereuse de l’après-guerre.

03 – Journal de La Révolution - Histoire d’un roman
Extraits du célèbre journal publié intégralement
par les Amis de Robert Margerit en 2002 et réédité en 2010.

04 – Étude graphologique de Robert Margerit, par Martine Roché avec une illustration «parlante » et un texte à déguster. Tout Margerit dévoilé en trois pages : «Son graphisme m’évoque le mouvement fébrile d’une fourmi qui court sans répit de page en page ».
Hélas, la graphologie agonise et ce n’est pas la faute à Voltaire !






Cahiers Robert Margerit n°I (1992 - 64 pages)
Sommaire

01 – Présentation de l’écrivain par Georges-Emmanuel Clancier

02 – Publication de la délicieuse sotie, illustrée par l’auteur,
La Salamandre Ernestine. En voici les premières lignes :
«Le 16 juin 1930 à 21h35, une salamandre sortit de la pièce d’eau de mon jardin et s’en alla parmi les hommes. Ce n’était pas la première fois que pareille chose soit arrivée, mais cette fois, ça fit toute une histoire…»
Sotie publiée en 1955 par Rougerie, illustrée par Robert Margerit, édition originale composée à la main.

03 – Vie et oeuvre de Charles Messonier, 1910-1972. Pages extraites d’un manuscrit, qui reflètent avec une grande lucidité, l’angoisse de l’écrivain sorti épuisé de son oeuvre monumentale, La Révolution.

04 – Notice bio-bibliographique.
Portrait de Suzanne Margerit par Roger Kenette.
Interview de Suzanne Margerit par son neveu Serge Arrou, enregistrée sur cassette.



Ces textes sont consultables sur place, à l’association.
Vous pouvez aussi commander ce Cahier, en suivant ce lien.






Robert Margerit :
l’écrivain et ses doubles


À l’occasion du centenaire de son auteur (en 2010), l’association a édité cet ouvrage Robert Margerit : l’écrivain et ses doubles, largement illustré par des manuscrits, dessins et peintures de Margerit. Les études rassemblées aident le lecteur à cerner l’écrivain dans son oeuvre.



Bon de commande




Le Journal de La Révolution

Pour notre plaisir, pour notre bonheur, Robert Margerit nous a laissé son Journal de La Révolution, Histoire d’un roman qui nous entraîne sur le cheminement harassant de la création.
Long monologue, ou dialogue entre l’auteur et l’auteur (pourquoi pas ?), il permet de comprendre comment s’ébauche, s’esquisse, puis s’écrit un roman. Et d’en suivre et d’en vivre les difficultés, l’immensité des recherches historiques, et aussi le doute, la peur, les désirs de renoncement, et les retours dans les harnais.
On ne peut pas, en effet, ne pas penser au hard labor, à des travaux forcés qui, pour reprendre l’expression si juste de Georges-Emmanuel Clancier, ont fait de Robert Margerit «la dernière victime de la Révolution».
Il l’avait tant approchée, cette Révolution, elle le fascinait depuis si longtemps, que l’esquisse ou l’ébauche du livre a été immédiate, prometteuse. Un bel arbre cachant une insoupçonnable forêt. Et ce commentaire après un an de tâtonnements : « Il n’y a rien à espérer d’un tel sujet. Je n’y reviendrai pas». Il y est revenu, bien évidemment. Des centaines de fois sur le métier, en bon ouvrier incrédule.



Bon de commande




Le Cabriolet volant
et autres nouvelles


Ce recueil de nouvelles, un genre auquel s’est intéressé Robert Margerit dès sa première jeunesse et qu’il n’a cessé de pratiquer jusqu’à ce que la notoriété de l’écrivain ne le hisse à un autre niveau.
Édités pour certains par Gallimard, que nous remercions de son autorisation de les reprendre, publiés pour d’autres dans divers journaux au cours des années 40 à 50, ou encore totalement ignorés du public car inédits et découverts dans une masse considérable d’archives, tous ces textes étaient malencontreusement éparpillés et méritaient donc qu’on les réunisse.
Une équipe diligente et enthousiaste, sous l’autorité de Jean Vergnaud, agrégé de lettres modernes, coordonnateur de l’ensemble, de Marielle Sassi et d’André-Guy Couturier, universitaires eux aussi, s’est attelée à ce travail : classement, recensement, regroupement, choix entre diverses écritures ont occupé de longs moments et de fructueux échanges.
Assurément une bonne approche pour découvrir l’oeuvre de Margerit.



Bon de commande




La Femme & l’Eau
Deux aspects de l’univers margeritien


Ayant consacré de nombreux articles et travaux de recherche, dont sa thèse de doctorat, à Robert Margerit, Ana María Pérez Lacarta, actuellement professeur de langue et littérature française à l’université de Valladolid, en est sans aucun doute aujourd’hui la meilleure spécialiste. Elle s’est notamment intéressée à deux aspects particulièrement représentatifs de son univers imaginaire : la femme et l’eau.
Aussi, notre association, toujours soucieuse de faire mieux connaître et apprécier l’oeuvre de son auteur de référence, a-t-elle souhaité proposer à ses lecteurs les deux passionnantes études que l’on pourra lire dans cette publication.



Bon de commande



haut de page

www.robert-margerit.com

Toutes illustrations d'après Robert Margerit