Les Amis de Robert Margerit
Cahier Robert Margerit n° IV (2000 - 128 pages)
Sommaire

01 – Une littérature de Haute école : Robert Margerit à cheval, par François-Jean Authier. Cette étude est complétée par Le Cheval éducateur de l’Homme, texte de Robert Margerit publié en 1947 dans la célèbre revue suisse Formes et couleurs et republié en 2009 dans la revue semestrielle Cheval-Chevaux (Éditions du Rocher).

02 – Robert Margerit et la littérature policière, par Maurice-Bernard Endrèbe. Auteur lui-même, critique redoutable et redouté, directeur de collections, Maurice-Bernard Endrèbe avait convaincu Margerit de siéger au jury du Prix de littérature policière. Il rappelle dans son article que Margerit avait découvert avant les autres un roman de JohnWainuright, À table, dont Claude Miller tira cet excellent film qu’est Garde à vue.

03 – Robert Margerit, le révolté tranquille. Roger Kenette présente la reproduction d’une page du Populaire du Centre, du 29 octobre 1963, longue interview qu’il avait recueille en cette année exceptionnelle où les trois premiers volumes de La Révolution furent publiés entre printemps et automne.
D’une voix monocorde, Margerit avait malicieusement raconté Margerit. Pour l’auteur de l’interview, « elle fut la plus riche et la plus heureuse que puisse rêver un jeune journaliste. »

04 – L’Île des perroquets, Ana Maria Perez Lacarta nous revient avec l’étude de ce roman d’aventures et d’initiation. Hommage, peut-être, à L’Île au trésor de Stevenson, et à Robinson Crusoé de Daniel Defoe, «Mais incontestable oeuvre personnelle, d’une puissante originalité qui nait de l’imagination débordante et du travail extraordinaire et minutieux de l’auteur ».

05 – Le Dieu nu, lu et relu par Marielle Sassi, avec ces mots : « Il nous accroche, il nous surprend, nous intrigue puis nous arrête et nous force à aller jusqu’au bout, et à y aller avec plaisir ».

06 – Le Château des Bois-Noirs, lu par Pierre Silvain: «Robert Margerit plonge comme il ne l’a jamais fait, avec une lucidité vertigineuse au coeur des ténèbres les plus redoutables, les siennes et dès lors les nôtres».

07 – Jeux d’enfants, nouvelle de Robert Margerit qui a déjà les doigts dans le pot de confiture.

08 – Le questionnaire de Marcel Proust.

09 – Souvenirs du Limousin, la jeunesse de Georges-Emmanuel et Robert, vue par Robert : «Nous avons, à nous deux, par livres intercalés, écrit la chronique—presque ininterrompue—de Limoges et de la Haute-Vienne depuis 1788 jusqu’à ces temps derniers».

10 – Robert Margerit : «Tout vient de la guerre de Troie».

11 – Robert Laucournet : Charles Silvestre et Robert Margerit.





Ces textes sont consultables sur place, à l’association.
Vous pouvez aussi commander ce Cahier, en suivant ce lien.



www.robert-margerit.com

Toutes illustrations d'après Robert Margerit